loader image

Du Baby-Blues à la Sérénité Maternelle : Un Chemin vers l’Apaisement de soi

Facebook
Email
LinkedIn

Le baby-blues est une réaction émotionnelle fréquente qui survient chez de nombreuses femmes après l’accouchement, et qui est généralement de courte durée (quelques jours à 2 semaines). 

Il est principalement lié aux changements hormonaux et à l’ajustement de cette nouvelle vie de famille qui commence.

1 – Quels sont les symptômes ?

La tristesse : les mamans peuvent ressentir une vague de tristesse inexpliquée, parfois accompagnée de larmes. Elles se sentent dépassées par la situation, même si elles sont heureuses d’avoir leur bébé.

L’hypersensibilité : aprés l’accouchement, les émotions sont souvent à fleur de peau. Des petites choses peuvent déclencher des pleurs ou une irritabilité, qu’elles ne peuvent pas expliquer.

L’anxiété : les mères se préoccupent beaucoup de la santé et du bien-être de leur bébé, ce qui peut les amener à douter de leur capacité à prendre soin de lui.

La fatigue : les mamans sont généralement très fatiguées à cause du manque de sommeil. Le bébé ayant des besoins fréquents le jour comme la nuit, la fatigue peut donc aggraver les émotions négatives.

Le sentiment d’isolement : le baby-blues peut entraîner un sentiment d’isolement, même si la femme est soutenue par son entourage. Elle peut se sentir seule dans sa nouvelle réalité de maternité.

La fluctuation hormonale : après l’accouchement, la femme se trouve confrontée à une diminution rapide de ses hormones, ce qui la rend vulnérable au changement d’humeur. 

L’œstrogène et la progestérone ont un taux très haut pendant la grossesse. L’accouchement va enclencher une diminution rapide de ces hormones, agissant sur l’état émotionnel de la maman.

2 – Comment en sortir ?

 1 – Parlez de vos sentiments : il est essentiel d’exprimer vos émotions. Parlez à votre partenaire, à un ami proche, à un membre de votre famille, etc. 

Exprimer vos sentiments peut vous soulager.

2 – Le repos : reposez-vous autant que possible, car la fatigue peut amplifier les émotions négatives. Essayez de dormir lorsque votre bébé dort, et demandez de l’aide à votre entourage pour l’intendance de la maison.

3 – Une alimentation équilibrée : mangez des repas équilibrés pour maintenir votre énergie et votre santé mentale. Évitez les régimes stricts, car ils peuvent affecter votre humeur.

4 – Faites de l’exercice : l’activité physique modérée peut aider à libérer les endorphines, qui sont des hormones du bien-être. Une courte promenade quotidienne peut suffire, même avec bébé.

5 – Évitez l’isolement : restez en contact avec les personnes que vous aimez, car l’isolement social peut aggraver le baby-blues. Vous pouvez participer à des groupes de soutien pour jeunes mamans si vous en avez l’envie.

6 – Déléguez des tâches : n’hésitez pas à demander de l’aide à votre partenaire, à des amis ou à votre famille, pour les tâches ménagères ou pour prendre du temps pour vous sans avoir à vous soucier de votre bébé. Ne portez pas tout le fardeau sur vos épaules.

7 – Accueillez vos émotions : il est normal de ressentir des émotions contradictoires après la naissance. Accueillez ces sentiments sans vous juger. 

La maternité est un grand ajustement où il est courant de se sentir dépassé. Rappelez-vous que le baby-blues est une réaction normale à la maternité et qu’il finit généralement par s’atténuer en quelques jours. Si vous avez des inquiétudes concernant vos émotions après l’accouchement, n’hésitez pas à en parler à un professionnel qui pourra vous offrir un soutien approprié.

Evènements à venir…

Le 22 novembre à 20h30 : webinaire “Mieux comprendre son enfant pour mieux l’aider” 

J’ai élaboré 3 thèmes importants qui vous permettront de mieux comprendre votre enfant, pour améliorer vos relations, en l’aidant à grandir dans la bienveillance. J’ai envie lors de ce webinaire de vous offrir quelques pistes de réflexion, pour commencer immédiatement ces changements. 

Ce webinaire est pour vous si …

Vous êtes un parent soucieux du bien-être de son enfant et qui souhaite lui offrir une éducation bienveillante, une assistante maternelle qui souhaite mieux comprendre le comportement des enfants qu’elle garde pour adapter sa posture professionnelle, une institutrice qui souhaite perfectionner ses connaissances sur le développement cérébral pour adapter son positionnement et proposer un enseignement plus efficace !

Live : chaque semaine, un live sera proposé pour aborder différents sujets sur les thèmes suivants : la fertilité, la périnatalité et les enfants. Vous retrouverez les dates et horaires dans mon groupe Facebook et sur LinkedIn

Je vous souhaite une agréable fin de journée 🙂

A bientôt

Gwenaëlle Van Bellinghen-Kerdoncuff, Hypnothérapeute

More to explorer

Picture of Gwenaëlle Van Bellinghen

Gwenaëlle Van Bellinghen

hypnothérapeute et infirmière, à Châtellerault .
Je suis spécialisée en fertilité, périnatalité et enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *